La joie de vivre

La joie de vivre

Amis lecteurs, bonjour, bonsoir ! (ici Basilic aux commandes)


Alors voilà… Je suis une personne heureuse.

Anxieuse, stressée, souvent déboussolée et parfois complexée… mais heureuse :). Et aujourd’hui, j’ai envie d’écrire cet article pour partager ma joie de vivre avec le monde, avec mes amis, avec vous.


Nous avons tous des hauts et des bas. C’est normal : c’est la vie. *I know: chocking right?!*

Parfois, tout (ou presque) va plutôt bien, ou même très bien. On est dans une période où tout est calme, la vie se passe tranquillement et agréablement. D’autres fois on est carrément emporté dans un élan de productivité, de succès et d’aventures !

A d’autres moments, nous traversons des périodes difficiles à vivre, compliquées à gérer… On regrette ces périodes où tout allait bien et était plus simple, et l’on essaie de s’accrocher comme on peut.


Chacun à notre manière, nous faisons face à des coups durs, affrontons des épreuves en tout genre ou des bouleversements majeurs, parfois blessants et traumatisants, qui remettent en question nos plans de vie…

Et dans ces moments là, parce qu’il n’est pas évident de rester positif et de penser rationnellement, il est important d’avoir des bases solides auxquelles se rattacher. Des personnes, des endroits et des moments qui nous apportent de l’amour, du réconfort, de l’énergie et des forces… et qui nous permettent de garder un certain équilibre.


Changement de paradigme, changement d’attitude

Parfois, une des choses les plus efficaces à faire pour retrouver le moral, de l’énergie et/ou réussir à se redresser, est de changer son attitude, son comportement face à la situation.

J’ai lu ceci une fois : « si tu ne peux pas changer une situation qui ne te satisfait pas, alors change ton comportement face à elle ».

Aussi simple qu’elle soit, cette citation me plaît. Car elle nous dit :  » Ça ne va pas ? Tu est bloqué(e) dans une situation compliquée ? Tu souffres ? Tu rencontres des difficultés ? Tu ne peux rien faire pour arranger le problème ou changer la situation ? Alors adapte-toi ! « 

« Adapte-toi »… Facile à dire hein ? Pourtant c’est le genre de comportement fort et raisonnable à avoir. Cela demande de se remettre en question, du courage et de l’humilité, mais les effets le valent.


Faire un pause – Respirer – Regarder – S’exprimer

Durant les périodes difficiles, il y a deux chose qui m’apportent du réconfort, de la paix et, en fin de compte, de la joie et du bonheur : m’ouvrir (m’exprimer) et être reconnaissance.

J’ai la chance d’être entourée de personnes de confiance à qui je peux parler et échanger sur mes préoccupations et mes problèmes. C’est ce qui m’aide le plus quand ça ne va pas, car ça me permet d’avoir un point de vue différent du mien (et bien souvent le mien est biaisé et irrationnel car je suis une anxieuse qui se laisse submerger par les émotions, et je panique rapidement…). En plus de dédramatiser et de me sentir soutenue, me confier aux personnes qui comptent pour moi me rapproche d’elles un peu plus à chaque fois !

Pour ce qui est de la reconnaissance, je dirais simplement que je ne me suis jamais sentie aussi comblée que depuis que j’ai une attitude de gratitude et que je prends le temps de faire une pause, de prendre de la hauteur sur ma vie et tout ce que j’ai la chance d’avoir, matériellement mais surtout « immatériellement » (ma famille, mes amis, mon éducation, tout le confort dans lequel je vis, etc).

Dans la vie de tous les jours, quand on est dans le moment présent, on ne se rend pas toujours compte de la chance qu’on a d’avoir certaines choses : notre famille et nos amis, les bons moments que l’on passe avec eux, une maison ou un appartement où l’on se sent bien, de la nourriture saine et goûteuse, tout ça tout ça… 🙂

Alors chaque soir avant de m’endormir je me rappelle les choses que je suis heureuse d’avoir dans ma vie, je fais un micro-récap’ de ma journée en quelques secondes et je me rends compte de toutes ces choses dont je suis reconnaissante. Et cela fait vraiment du bien et m’apporte de la paix :).

Et l’on se rend rapidement compte qu’après nos proches, les choses qui nous apportent le plus de bonheur et de joie sont gratuites.

Adopter la gratitude, c’est être comblé même quand l’on ne va pas bien. Du moins c’est comme ça que je le vis. Dans les périodes de déprime et d’insatisfaction, je me sens triste mais au fond de moi je me sens comblée car je sais que j’ai tout ce dont j’ai besoin : des gens que j’aime et qui m’aiment en retour.

Voilà, je voulais juste partager cela.

A bientôt sur le blog les copains !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *